Luc Dussart

Cigarette électronique : Avis de Luc Dussart, Consultant en Tabagisme

La e-cig, phénomène de mode ou réel moyen d’arrêter de fumer ? Luc Dussart, Consultant en tabagisme, éditeur du site UnAirNeuf.org ayant publié plus de 150 articles sur la cigarette électronique depuis mai 2007, a accepté de répondre à nos questions et donne son avis sur la cigarette électronique.

A votre avis, peut-on arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

A son apparition en 2006, j’étais sceptique sur le fait que ce nouveau gadget chinois soit supérieur aux aimants dans l’oreille ou aux pois chiche grillés comme aide à la cessation du tabagisme. Mais étant ouvert à toute alternative aux gri-gris pharmaceutiques qui ont l’avantage pour l’industrie pharmaceutique de n’être pas efficaces, mon préjugé a progressivement disparu avec les observations de terrain. Beaucoup de fumeurs, parfois gros fumeurs et avec des trajectoires addictives variées, ayant adopté le vapotage, cessaient assez vite complètement de fumer.

Toutes les enquêtes faites auprès d’adeptes montrent environ 70 à 75% de taux d’arrêt complet, et durable pour ne pas dire définitif. Assez peu de vapoteurs – de l’ordre de 15% – continuent un usage dual, cigarettes fumées et cigarettes vapotées. Par contre, on peut estimer que 50% des fumeurs ayant expérimenté la cigarette électronique ne l’adoptent pas de suite, et des études manquent pour en analyser les raisons.

N’y a-t-il pas un risque de dépendance ?

La cigarette électronique ne rend pas dépendant. Il n’existe aucune observation de personne n’ayant jamais fumé devenue dépendant à la nicotine inhalée seule. L’hypothèse que vapoter soit une passerelle vers le tabagisme n’est fondée sur aucune observation et encore moins d’étude scientifique. Personnellement je conteste, comme d’autres le caractère addictif de la nicotine seule. De plus, j’ai observé le cas de vapoteurs ayant choisi de vapoter sans nicotine et ré-essayant avec nicotine : pas de dépendance marquée, juste une consommation plus importante.

La nicotine doit être considérée comme la caféine : apportant des effets appréciés du consommateur mais sans dépendance. Il y a peu de risque d’abus, comme il n’y a jamais eu de risque d’abus du tabac fumé : des mécanismes (nausée, céphalée, etc.) empêchent la poursuite de la consommation.

La cigarette électronique est-elle dangereuse ?

OUI ! La cigarette électronique est dangereuse pour l’industrie pharmaceutique, pour deux raisons :

1°) Elle démontre que la théorie de la dépendance à la nicotine est un mythe inventé pour vendre de la nicotine pharmaceutique ;

2°) Elle va réduire le nombre de fumeurs qui, arrêtant plus tôt, ne deviendront pas des clients de Big Pharma. Le chiffre d’affaire des traitements pharmaceutiques des maladies induites par le tabagisme au plan mondial est évalué à entre $ 100 et $ 200 milliards de dollars ; par an. C’est la raison de diverses manipulation pour faire interdire la cigarette électronique (elle est interdite dans une poignée de pays déjà).

Il y a des risques qui ne sont pas liés à l’utilisation : par exemple, laisser trainer ses flacons de liquide entre les mains d’enfants. La nicotine est toxique pour eux à faible dose : pour un nourrisson, la nicotine d’une cigarette est mortelle. Un autre conseil au cas où l’été finirait par arriver : ne pas laisser ses ecigs dans la boite à gant en plein soleil : comme toutes les batteries au lithium, ça peut exploser ! 

Pour le vapoteur, il n’existe pas de risque à court terme scientifiquement établi, hormis pour des cas particuliers. Eviter les liquides mentholés quand on est épileptique par exemple. Votre médecin pourrait être de bon conseil en cas de doute, mais beaucoup disent encore n’importe quoi, par ignorance : la ecig n’est pas un produit de santé et l’expérience qu’ils en ont est fort limitée. Espérons que cela change avec le temps, mais comme cela n’est pas un médicament, cela intéresse peu ceux qui financent les études.

Que pensez-vous de l’arrivée annoncée des Philip Morris et Cie sur ce marché ?

L’annonce faite concernant Philip Morris concerne le marché US uniquement et je ne suis pas certain qu’il s’agisse d’un dispositif de vaporisation de nicotine comme les ecigs le font actuellement.

Big Tobacco cherche à protéger la baisse de ses ventes de tabac, générale dans les pays occidentaux, en rachetant des entreprises spécialisées dans l’ecig. Big Pharma n’a pas voulu investir et cherche à tuer le marché tel qu’il existe, pour les raisons indiquées ci-dessus. Je pense que la stratégie offensive est préférable. De toute façon, toute la nicotine vendue dans le monde est extraite du tabac, c’est la même, la seule différence étant le grade de purification. Mais je ne vois pas un gros développement de la cigarette électronique chez les non-fumeurs, puisqu’elle ne rend pas dépendant, à moins que Big Tobacco trouve un moyen d’induire la dépendance avec des adjuvants.

Où en sont les autres pays ?

Le marché en Europe semble assez homogène. Par contre aux USA, qui relève d’une réglementation différente, il se pourrait que le marché des produits d’entrée de gamme (automatiques) soit majoritaire. Je n’ai pas de chiffres fiables malheureusement. Partout les ventes explosent et les distributeurs sont souvent en rupture de stock.

Quel conseils donner aux futurs vapoteurs ?

1°) Le premier conseil est de consulter les forums d’utilisateurs, comme forum-ecigarette.com. La vérité est là, beaucoup plus que dans les études de scientifiques réduisant la réalité des choses pour pouvoir l’analyser et la mesurer. Se renseigner à la source. Il existe quelques bon blogs et chaines video aussi, pas forcément indépendants de considérations commerciales et plutôt ciblés vers les vapoteurs expérimentés. Il existe pour cela un annuaire de la cigarette électronique.

2°) Le deuxième conseil est de se renseigner auprès d’amis vapoteurs.

3°) Enfin je recommande de se faire conseiller pour un matériel et des consommables de qualité dès le début, par un professionnel compétent. La multiplication des boutiques facilite cette possibilité.

A lire aussi (et à commenter) :

Reportage vidéo sur la cigarette électronique

Reportage diffusé sur M6 (émission 100% Mag) avec des témoignages de fumeurs qui ont choisi de vapoter.

Image de prévisualisation YouTube

Interdiction de fumerCigarette électronique – eLiquides – Accessoires

Conservez votre plaisir de fumer, économisez votre Santé et votre Argent. Découvrez la cigarette électronique et ses eLiquides de qualité. Vapostock vous guide pour trouver la Cigarette électronique et les eLiquides qu’il vous faut.www.Vapostock.fr.

Votre avis sur la cigarette électronique

Que pensez-vous de la cigarette électronique ? Laissez nous vos commentaires, avis et expériences sur le forum accessible en bas de cette page.

E-CIGARETTES + E-LIQUIDES
Smok-it la cigarette électronique rechargeable avec actuellement 10% de réduction sous présentation du code STOPLACLOPE.

HYPNOSE A PARIS
Paul Gabay, 12 ans d’expérience en tabacologie, vous aide à arrêter de fumer grâce à l'hypnose. Consultation à Paris 16ème.

ARRETEZ GRACE AU LASER
Arrêtez de fumer grâce au laser avec Be Harmony. 12 centres en France Belgique et Luxembourg: Metz, Nancy, Rouen, Reims, Royan, Genève, Liège, Habay la neuve, Miribel, Bordeaux et Luxembourg

3 réponses
  1. Julie
    Julie says:

    Bonjour ! J’ai fumé ces 15 dernières années et après plusieurs tentatives d’arrêt ratées, mon médecin m’a conseillé d’essayer la cigarette électronique. C’est donc chose faite ! Pour démarrer j’ai pris un kit Premium, avec deux saveurs : tabac rouge, et capuccino. J’ai reçu tout ça il y a une semaine et j’avoue qu’on se fait assez vite au geste, et avoir un goût autre que le tabac est sympa aussi, ça change ! Je reste tout de même débutant, donc si vous avez des astuces et conseils à me donner, je prends !

  2. jean-claude
    jean-claude says:

    Remplacer une dépendance par une autre… pas très excitant comme projet ! Ce qui est génial dans « l’aventure » qu’est l’arrêt du tabac, c’est la perspective de retrouver progressivement sa liberté.
    Ce que j’ai compris, quand j’ai voulu arrêter de fumer, c’est que mon ennemi principal, c’était mon mental. C’est lui qui paniquait à l’idée d’être définitivement privé de ses petites doses de plaisir à intervalles rapprochés; alors j’ai développé des stratégies pour le tromper et ça a marché. Aujourd’hui ça fait bien longtemps que lorsqu’on me propose une cigarette, au lieu de dire « je ne fume plus », je réponds « je ne fume pas ». Il y a quelques temps déjà, j’ai écrit cette expérience et mes réflexions sous la forme d’une méthode pour se libérer des dépendances. Elle est en téléchargement libre sur mon blog
    Puissiez-vous y trouver à la fois un soutien moral et des outils pour vous aider à affronter ce challenge, bien armé(e)s.

  3. pinson s
    pinson s says:

    Depuis trois jours je vapote avec bonheur : plus de maux de gorge, plus de toux grasse. Et oui déjà ! Et pas de sensation de manque. J’avais peur de lâcher la cigarette.Finalement j’aime bien ma vapoteuse (plutot jolie comme un beau stylo). Ce n’est peut-être pas idéal pour la santé mais je suis convaincue que c’est forcément moins mauvais que la cigarette. Et de plus, si on ne m’embête pas je fume, pardon, je vapote où je veux quand je veux sans importuner personne.
    A bon vapoteur salut !

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>