#17573
寸步不让
Maître des clés

Bonjour à tous et toutes.
Je suis instituteur,j’ai 37 ans et j’étais fumeur depuis l’âge de 18 ans, à un paquet par jour.
Quand il y a 2 mois l’addictologue chez qui j’étais allé déverser mon désespoir m’a recommandé champix, je suis allé sur internet pour me renseigner sur ce nouveau médicament, et c’est ici que j’ai attéri. J’avoue que vos commentaires m’ont à l’époque encouragé à me lancer dans mon sevrage (qui, mais je n’en parlerai pas ici, ne concernait pas uniquement la cigarette…).
Alors je tiens aujourd’hui à faire part de mon vécu, en me disant qu’il permettra peut être à d’autres de franchir le pas, une façon pour moi de rendre la monnaie de la piece…
Lors de la premiere semaine de prise du médicament, j’ai eu droit à quelques effets secondaires : rêves étranges (je rêvais chaque nuit que je soufflais dans un long tube au bout duquel sortait des bulles bleues !!), tête qui tourne à certains moments de la journée (J’ai même eu un « mini malaise » lors d’une séance de sport avec mes élèves), et somnolence. Cela a duré une courte semaine après quoi ces effets ont totalement disparu.
J’ai pris champix tout en continuant de fumer pendant 8 jours, 8 jours au cours desquels rien ne semblait se passer. Enfin est arrivé la date que je m’étais fixé pour fumer la dernière, et là… c’est un peu magique !
Le matin au réveil, ma premiere pensée n’était plus pour la clope. On l’oublie presque.
Quand je dis magique, il ne faut pas s’imaginer non plus que tout va tout seul, je crois qu’il faut avoir entrepris une démarche, être motivé, avoir décidé d’arreter réellement car, champix ou pas, les 4 ou 5 premiers jours demandent un effort, même si le medicament constitue une bonne béquille.
Mais au delà de ce court délai, les choses sont devenues bien plus simples !!
Et puis on ressent tres vite les bienfaits d’une vie sans clope, ce qui surmotive éfficacement : retour des odeurs, du gout assez rapidement (quelques jours à peine), on se sent plein d’énergie qu’il faut canaliser (personnellement je pratique le tai ji quan et le qi gong tous les jours), on change de visage, de couleur, et donc on change dans le regard des autres qui nous considerent d’une autre façon…c’est une sorte de renaissance en fait.
J’en suis à ma 10éme semaine sans tabac, chose que j’aurais trouvé impensable il y a deux mois : quand on est fumeur le simple fait de penser à une journée sans tabac rend complètement dingue !! et je le vie très bien.
Dans mon travail je fréquente des fumeurs. J’essaie autant que possible de ne pas les serrer de trop près lorsqu’ils clopent (car la fumée lorsqu’on ne fume plus est tres incommodante et fait mal aux narines et à la gorge).
Franchement, n’hésitez pas une seconde, faites le, arretez, prenez champix ou autre chose si champix ne convient pas, mais faites le deuil d’avec la clope : dites vous que pour vous elle est morte, un peu comme si quelqu’un de cher à vos yeux avait décédé et qu’il vous faille vivre sans lui ou elle Je sais bien que d’autres fumeront toujours autour de vous, de la meme maniere qu’un veuf qui sort seul voit les autres avec leurs compagnes, mais ce n’est pas pour autant qu’il va deterrer la sienne !!!
Il y a une vie sans la clope, et c’est une vie exquise.
Merci à ceux et celles qui sans le savoir m’ont aidé, et courage à ceux et celles qui luttent ou hésitent. Croyez en vous, tenez bon, cela en vaut vraiment la peine.
à bientôt.