#21825
Amygdale de Bruxelles
Maître des clés

Bonjour tous/toutes.
Encore un jour de gagné. Ce n’est pas du triomphe, mais c’est quand même une grande satisfaction. Et j’arrive même à me « frotter » à d’autres fumeurs sans regret de la cigarette. Cela dit, il m’arrive toujours d’avoir, parfois en journée, quelques petites envies. Je dis « petites » car je m’efforce de penser à autre chose et l’envie disparait après 10 ou 15 secondes.

Manuel (et d’autres dans le cas): certains effets secondaires sont bien à imputer au Champix. Mais le simple fait de ne plus recevoir ta dose quotidienne de « ……….ies » cause aussi des effets qui n’ont rien à voir avec le Champix. Il y a quelques années, par 2 fois (à 1 an d’intervalle), j’ai essayé d’arrêter avec des chewing-gum. Les 2 fois, j’ai repris la cigarette après 3 semaines. Je subissais régulièrement des tremblements désagréables. La seconde fois, le médecin a déclaré que j’étais un « fumeur nerveux » et il m’a prescrit un calmant modéré. J’ai pris le calmant et repris…la cigarette.
(les fois suivantes, j’ai pris le calmant avant lol)

Manuel, tu as réussi déjà une fois à proscrire la clope de ta vie. Tu connais donc un bon bout sur la difficulté pour y parvenir. Je m’étonne un peu quand tu
dis que « la motivation n’est pas encore là » Comme si tu avais oublié qu’elle est pourtant vitale au succès. J’ai aussi pris du Ziban dans le passé (2 tentatives, je pourrais écrire un livre sur mes quelques 15 tentatives en 30 ans lol ).
Echec !
Pourquoi, manque de préparation mentale, manque de cette motivation (le pourquoi je ne toucherai plus jamais une clope), manque de cette détermination (ce sera ainsi quoiqu’il arrive).
Le Champix peut, je pense, t’aider mieux que le Ziban, mais pas plus que le Ziban il ne fera les choses à ta place. Rappelle-toi la tentative précédente… C’est toujours TOI qui décide. Fonce, oui, mais fais d’abord le « plein » pour la route avant.
Je te souhaite de réussir, à défaut d’être incapable de le vouloir à ta place.

A tous ceux que ça peut aider, mon meilleur résultat de sevrage est à présent battu de 4 semaines, je ne suis encore qu’à deux mois avec le Champix, mais je vous jure, chaque jour je les « cultive »: ma motivation et ma détermination.
Biz à tous/toutes…. on est capables d’y arriver !