#21836
andimartia de strasbourg
Maître des clés

Salut à tous

Chris

Au 3 ème jour, j’étais comme toi, je fumais autant de clopes et sans aucun dégoût particulier. Il n’est apparu que le 8 ème jour, mais pas très méchant, mais j’avais diminué ma consommation, 5 à 6 clopes jour. Le 13 ème jour, soit la veille du jour J que je m’étais fixé, j’ai fumé 2 clopes, 1 le matin, 1 l’après midi.
Même si le dégoût allait crescendo, la veille du jour J je me demandais encore si j’allais y arriver. Et pourtant, le 14 ème jour, c’était fini, ou plutôt c’était parti pour une nouvelle vie sans clope.

J’ai observé que dans la phase de mise en route, je me reposais entièrement sur champix. J’ai patiemment attendu qu’il fasse son boulot et agisse efficacement. A partir du jour J, j’ai commencé à travailler avec champix, ma volonté est entrée en jeu.

Important: tu es dans une phase ou tu peux fumer sans restriction, profites en pour te demander pourquoi tu allumes une clope au moment tu le fais. Essaye d’évaluer la « force » de ton envie sur une échelle de 1 à 10. Demandes toi si c’est une clope de routine ou une clope correspondant à un besoin physique irrésistible. C’est mieux de mettre tout ça par écrit. Tu auras l’occasion d’y revenir après ton jour « J » et ça t’aidera à mettre en place les alternatives à l’envie de clope et tu verras comme les clopes de routine ou d’habitude sont nombreuses.

J’en suis à 25 jours sans clope. Je suis passé depuis hier à 1/2 comprimé par jour (en accord avec mon tabacologue)…dernier comprimé prévu le 28 septembre. Au total 8 semaines de traitement. Mon tabacologue pense que je n’aurai pas besoin de prolonger champix….je pense comme lui car j’avais préparé l’abandon de cette vieille copine « la clope » depuis un bail.

@+