#24319
Amy (Bruxelles)
Maître des clés

Bonjour Goffrey, l’homme de l’un des meilleurs fromages belges
(le piquant surtout) 🙂

Les conseils que je pourrais te donner, c’est de ne pas t’angoisser.
Pour paraphraser Chantal, pas de pression et faire confiance à Champix.
« Cultive » ta détermination et ne te laisse pas gagner par le doute ou la peur de l’échec. Il n’y a pas de plan « B » !!!

Pour toi et pour tous les autres, confrontés au même problème, voici quelques trucs très utiles.

Que tu doives faire face à des tentations, des envies est normal.
Tu dois t’efforcer de mettre en place une batterie de moyens visant à détourner ton attention lorsqu’elles surviennent. Un des plus courants et efficace est d’ouvrir la porte de ton frigo, prendre une bouteille d’eau et te servir un grand verre que tu videras à petites gorgées en veillant à respirer profondément entre chacune d’elles.

Autre moyen, le grignotage en évitant les sucreries et autres « grignoteries » caloriques.
La saison n’est pas propice, quoique, mais les fruits et légumes (crudités) font parfaitement l’affaire. J’ai pas mal eu recours au grignotage: morceaux de carottes, morceaux de tiges de céleris, de choux fleur, radis rouges… de pomme, raisins frais, quartiers d’orange….

Dès que survient l’envie, veille à changer d’activité: ranger un bureau, prendre un bouquin, quitter la table quelques secondes, prendre l’air sur une terrasse quelques minutes, changer de trottoir en rue, lire des plaques de voiture, un tas de choses est possible…. bref porter ton attention sur quelque chose d’autre.

Pour maintenir ta détermination et le pourquoi de celle-ci, tu peux également imprimer en A4 ou A3, caractères gras, les raisons de ton arrêt, les avantages.
Tu peux épingler l’affichette bien en vue (provisoirement quelques semaines) dans ton living, ton hall, ton WC, sur le tableau de bord de la voiture. L’effet repose sur la programmation mentale, c’est ton inconscient qui est sollicité (moyen utilisé dans la publicité). Et laisse sourire ceux qui en ont envie, ce n’est pas ton problème.

Si besoin, ton médecin peut également te prescrire un calmant modéré, d’autres sur le site te renseigneront mieux que moi dans ce domaine.

Enfin, aide ton épouse à t’aider en réduisant ton agressivité à son égard, continue ton Champix avec confiance, tu peux même en prolonger la prise si tu hésites encore en fin de traitement.

Sorry, j’ai été un peu long, ceci va t’aide et en aider d’autres, ce n’est pas inutile. Mais je n’ai nullement l’intention de refaire le même exercice dans un avenir proche. Comme je l’ai dit précédemment, je…. nous pouvons vous « aider », nous ne pouvons pas vous « porter ».
« Amy..calement » à tous, bizz et 1 million de « veux » de succès à tous. 😉