#24706
Tristan Bruxelles
Maître des clés

Bonsoir à tous et infiniment merci pour vos conseils! Chacun est d’emblée bénéfique et rassurant. Très sincèrement merci.

Pascal, un merci tout particulier. Partager une expérience apparemment aussi difficile afin de soulager d’autres m’impressionne beaucoup.

Toujours pas envie de toucher la moindre cigarette. J’en suis au dixième jour (et au troisième d’arrêt définitif) sans le moindre manque.

J’essaie de faire de mon humeur et de mon irritabilité un atout. Je réalise que cet état me rend, en quelque sorte, plus « vrai », plus nerveux et moins conciliant, certes, mais mon horaire de travail permet que je m’arrange pour que mes sautes d’humeur soient subies par certains collègues avec qui j’ai souvent été trop gentil! Et si un problème se pose, que mon comportement crispe un peu trop l’assemblée, j’ai l’excuse « j’ai arrêté de fumer, je suis un peu nerveux » à ma disposition! J’en ai fait l’expérience aujourd’hui, ayant aboyé sur une collègue pas très sympa… Très efficace!

Les petites nausées, je m’en fais une raison, et me rappelle que malgré tout, je ne me réveille plus avec le sentiment d’avoir un semi-remorque qui m’écrase les poumons (à ce point de vue, la différence est déjà énorme!)

Quant aux cauchemars, pas le choix non plus. Cette semaine, dans mon vidéoclub cérébral nocture, j’ai eu droit à « tuerie dans mon salon », « crash et jambe en moins sur l’autoroute » et hier soir, c’était « Tarentula ». Pas très joyeux mais bon… je n’en suis pas mort non plus.

Je gère plutôt bien le deuil de mes moments « clopes » habituels. Je sais que d’autres « moments de tentation » vont ressurgir (la compagnie de certains amis ultra fumeurs, des moments de trac et de stress) mais j’ai l’occasion d’anticiper la majorité de ceux-ci, je les appréhende donc plutôt positivement.

Et durant le sevrage, j’ai décidé de m’offrir un petit cadeau en fin de chaque semaine avec le budget consacré auparavant à la cigarette! Ca peut sembler vain, mais ça matérialisera l’arrêt également.

EN gros, des hauts et des bas, certes…Un peu comme chaque jour finalement, mais… LA CIGARETTE EN MOINS!