#29039
FreeLand de l’Oise
Maître des clés

Dépendance physique à la nicotine

À chaque bouffée de cigarette, la nicotine parvient au cerveau en 7 secondes et provoque la sécrétion de dopamine, une molécule responsable d’une sensation de bien-être.

Plus on fume, plus le cerveau fabrique des récepteurs à la nicotine et plus le besoin de fumer est important. C’est pourquoi on peut mettre plusieurs mois ou plusieurs années avant de fumer une vingtaine de cigarettes par jour.

A l’arrêt, ces récepteurs « s’endorment » et une seule cigarette peut suffire à réveiller le système et à provoquer le manque. C’est pourquoi lors de rechutes, on retrouve son niveau de consommation initial dans la semaine qui suit la reprise.