#29042
Pascale de Paris
Maître des clés

A l’attention de Lapatz de Metz : je n’ai personnellement, après 10 jours de traitement, ressenti aucun dégoût pour la cigarette ni, comme je le disais, fixé de jour d’arrêt. J’y ai simplement pensé chaque jour, et ce matin, j’ai pris la décision que c’était aujourd’hui. Je n’ai pas de recul, mais 6 h sans cigarettes, moi qui en fumait 30 par jour, c’est déjà une petite victoire que je ne vais pas lâcher. J’en ai parfois envie, ça passe, si le Champix ne m’a pas dégoûté des cigarettes, il a fait taire cette vilaine bête, comme dirait Alan Carr, qui pousse à en fumer une. Pas besoin de volonté, la motivation suffit. Et puis j’ai une nouvelle motivation pour arrêter de fumer… c’est que du coup je pourrais arrêter le Champix !!!!