#31946
Amy (Bruxelles)
Maître des clés

Retour sur les patchs. (sorry, j’étais absent hier)

D’après ce que je sais (mais on peut toujours me prouver le contraire :-)), le patch se substitue à la prise de nicotine via les poumons. Le passage, via l’épiderme, se fait directement dans le sang. Il est donc, en quelque sorte, préférable à l’inhalation via la cigarette.
Il ne s’agit pas de remplacer simplement la nicotine par de la nicotine car la dose/heure de celle-ci est inférieure à celle d’une cigarette et est encore réduite progressivement par la suite (dose 24 puis 14 puis 7).
De source scientifique il est établi que l’addiction nicotinique est relativement rapide à se dissiper. On parle de 10 ou 20 jours max.

Ce qui me dérange le plus c’est que les traitements par patchs sont sensiblement supérieurs à cette période (environ 9 semaines pour passer du dosage supérieur à l’inférieur. Question, ne serait-il pas plus judicieux (sauf pour les labos pharma) d’envisager un traitement différent et plus court ?

Cela dit, dans le passé, c’est le moyen qui m’a le plus aidé avant l’arrivée du Zyban et du Champix. C’est vrai !
D’autres ont réussi la défume grâce aux patchs et c’est tant mieux pour eux.

A mon avis, épauler Evelyne qui a confiance dans une voie qui est la sienne, me semble plus positivement encourageant pour elle que d’entrouvrir une critique qui n’est peut-être pas indispensable. Soyons sympa, elle est encore au début et très fragile. Elle a tenté le Champix et c’est en pleurant qu’elle a du abandonner et opter pour autre chose.

Pierre et Bruno, je vous aime beaucoup et vos paroles ou vos coups d’épaules ont une place indispensable sur ce site et au « bar » 🙂 Mais ici, je n’étais pas d’accord avec vous et je tenais à vous le faire savoir le plus amicalement possible pour toute l’estime que j’ai pour vous.

Bravo Evelyne de tenir bon et de te battre contre cette ennemie fourbe et puissante avec tous les moyens dont tu disposes Et je croise les doigts (y compris des pieds) pour que tu n’aies jamais plus à pleurer pour une cigarette mais au contraire planer dans une grande fierté et une grande joie.

Et ça, à tous les autres je le souhaite aussi, y compris à Frédérique qui est la bienvenue dans la tribu.
Bonne journée et biz